Médailles de baptême : quelles tendances en 2016 ?

Choisir une médaille de baptême est un acte très personnel. Toutefois, en 2016, existe-t-il une véritable tendance en ce qui concerne ce bijou offert par la marraine et le parrain ?

L’or, toujours le chouchou

En 2016 et comme depuis quelques années déjà, entrent dans la conception des bijoux, même haut de gamme, de nombreux matériaux contemporains qui viennent s’ajouter à ceux plus classiques que sont par exemple l’or, le platine ou l’argent.

médaille de baptême Vierge à l'enfant de Botticelli

En ce qui concerne l’univers des médailles de baptême, que celui-ci soit civil ou religieux, il en est tout autrement. En effet, ce sont les matières « nobles » qui règnent en quasi monopole, à de très rares exceptions près.
Mieux, c’est l’or qui est la matière la plus employée, et de préférence, jaune et 18 carats.

Motifs et formes

Pour ce qui est de la forme, même s’il en existe des rectangulaires ou carrées, ce sont celles qui sont ovales et rondes qui sont plébiscitées, avec un léger avantage pour ces dernières.

Quant aux motifs à la mode pour les baptêmes religieux, pour le coup, les avis sont nettement moins tranchés que pour la forme ou les matériaux.
En effet, pour moitié, ce sont les représentations que l’on retrouve de manière classique sur les médailles qui viennent orner le cou des futurs baptisés ou communiants. En majorité, ces motifs sont de reproductions de tout ou partie d’oeuvres à connotation religieuse parmi les plus connues, comme des reproductions d’icônes de la Vierge à l’enfant ou encore de peintres de la Renaissance italienne.

médaille de baptême ajourée

Pour l’autre moitié, la médaille se fait plus moderne, avec un motif très discret, voire une simple croix découpée dans le métal précieux, à l’image de celle illustrant cet article et qui est proposée par cette boutique spécialisée.

Si la médaille est de préférence ronde et en or jaune 18 carats, pour ce qui est du motif, cela reste donc un choix personnel.

Et vous, quelle médaille choisiriez-vous si l’on vous demandait d’être marraine ou parrain pour un baptême civil ou religieux ?