Travailler sur internet sans site, possible ou pas ?

Internet est un support indispensable pour développer son chiffre d’affaires. Pour autant, est-il toujours indispensable de faire créer un site pour nécessairement trouver de nouveaux clients ou est-il possible de faire sans ?

Tout dépend du business

La réponse à la question de savoir s’il est possible de faire sans site internet tout en étant présent sur le web pour développer son business dépend en fait de celui-ci. On peut répondre par la négative s’il s’agit d’un commerce de biens, comme des bijoux ou des produits hifi et vidéo.
En revanche, s’il s’agit de prestations de service, c’est tout à fait envisageable.

En effet, ce qui est important, c’est d’être connu, facile à trouver sur la toile et d’avoir une bonne eréputation. Pour le reste, le site web n’est pas un support indispensable, pour peu que l’on s’appuie sur les réseaux sociaux et sur un ou deux services permettant de les regrouper et de se présenter de façon plus professionnelle.

Si vous êtes prestataire de services auprès des particuliers, dans ce cas, vous devrez tout d’abord privilégier Facebook et dans un second temps, Twitter. Si vous vous adressez à des entreprises, Twitter et Viadeo semblent plus indiqués.
internet

Centraliser ses informations

Il est également possible d’aller plus loin en utilisant des services tels que about.me qui permettent de faire une présentation un peu plus étoffée et sur laquelle il est possible de centraliser un certain nombre d’informations comme la liste de ses réseaux sociaux.

Une société bretonne installée à Rennes propose d’ailleurs un service équivalent, aliaz.com. Différentes formules sont disponibles dont une totalement gratuite qui permet de concevoir une fiche de présentation simple mais efficace comme celles de ce freelance en création de sites, de ce rédacteur web ou encore de ce passionné de buzz qui en a fait son travail.

Toutes ces solutions permettent donc de se lancer quand on n’a pas de budget, mais évidemment, elles ont leur limites car vous devenez alors totalement dépendant de sociétés éditrices qui peuvent à tout moment changer leurs conditions d’utilisation ou tout simplement mettre la clef sous la porte, vous faisant disparaître du même coup.